Archives du blog

vendredi 29 janvier 2016

Thermodynamique de l'évolution

De l'électricité à basse de foret amazonienne

Tour de chauffe pour la centrale biomasse de Gardanne Boisé Jean-Marie Leforestier 26 janvier 2016 1 La directrice générale du port Christine Cabau l’avait annoncé lors de ses vœux à la presse la semaine dernière. Le premier bateau d’importation de bois pour la future centrale biomasse de Gardanne est arrivé au port de Fos le 20 janvier dernier en provenance du Brésil. La Provence, qui développe cette information dans son édition du jour, explique qu’il doit permettre les premiers tests de la nouvelle usine. Uniper, filiale de l’entreprise allemande E.ON devenue indépendante au 1er janvier, espère démarrer la production d’électricité dans six mois. La firme vise un approvisionnement « 100 % local » d’ici 2026. 1 commentaires Source : La Provence

mercredi 27 janvier 2016

Faire du Train de Briançon une unité de stockage d'Energie

Entre Briançon et l'Argentiére il existe 200 m de dénivelé/
Le ligne est peu fréquentée (bout de ligne).
Elle est menacée, lui adjoindre une autre vocation serait la pérenniser:




Aux USA il y a un projet de stockage d'énergie électrique avec un train. L'idée est simple, construire une voie ferrée avec une dénivellation, mettre dessus un train électrique LESTE de 1350tonnes de rochers, employer l'électricité EnR intermittente pour faire REMONTER le train et récupérer l'électricité en le laissant REDESCENDRE. Le projet permet de fournir 50 MégaWatt.
L'avantage de cette méthode est que tout est parfaitement au point, inutile de chercher ou concevoir un matériel complexe.
Comme on peut ajuster la capacité de stockage en modifiant le poids du lest ET/OU la dénivellation on a une solution élégante. Le rendement de conversion sera excellent et comparable a l'hydroélectricité (énergie potentielle -électricité). Le train aura un fonctionnement sans pilote sur une voie dédiée.
C'est une solution aux problèmes que posent toujours les batteries, leur entretien, leur durée de vie et accessoirement économie de ressource rare (LITHIUM)


En savoir plus: http://www.aresnorthamerica.com/

mardi 26 janvier 2016

lundi 25 janvier 2016

EDF: l'empire français du nucléaire en déroute

 
HIER : AREVA Plombé PAR L'EPR
AUJOURD'HUI: EDF Plombé PAR AREVA
DEMAIN : LA FRANCE Plombée PAR EDF
 
Risques d'accidents, distribution de pastilles d'iodes,
Affolement de l'autorité de sureté du nucléaire,
Sorti du CAC 40, EDF vaut plus rien
Fiasco attendu sur L'EPR de Flamanville (la cuve est foutue)
Endettement monstrueux, licenciements,
fiasco du Lynky pour bientôt (1 millions jetés à la poubelle, CPL trop fort), 
montant, 800 millions par an pour CIGEO la poubelle du nucléaire,
55 milliards de travaux pour prolonger les centrales en priant que cela tienne
EPR anglais plus cher que les renouvelables
EDF envisage de vendre ses bijoux de familles: le réseau électriques.
La France se ruine et rate le virage des renouvelables.... 

Nous rappelons à lire notre livret, il y a un état d'urgence dans le nucléaire:

 Communiquée
 
 PARIS, 24 janvier (Reuters) - Le président d'EDF, 
Jean-Bernard Lévy, n'exclut pas de céder une partie du capital 
de RTE, la filiale en charge du réseau français de transport 
d'électricité, mais entend que le groupe reste présent dans les 
activités de réseau. 
    "Vendre certains actifs non stratégiques pour financer notre 
développement est une obligation", déclare-t-il dans une 
interview publiée par le Journal du Dimanche. 
    "Nous l'avons fait en Autriche, en Hongrie, au Portugal, aux 
Etats-Unis. Mais EDF restera un groupe intégré avec des 
activités de production, de réseau et de vente d'électricité, de 
gaz et de chaleur, et de services énergétiques", ajoute-t-il. 
    "Je ne ferme pas la porte à une cession d'une partie de RTE, 
mais nous devons rester présents dans les activités de réseaux", 
indique encore Jean-Bernard Lévy. 
     De même, le président d'EDF déclare que le groupe pourrait 
céder des parts de son projet britannique, qui prévoit la 
construction avec des partenaires chinois de deux centrales 
nucléaire de type EPR et pour lequel il prévoit d'investir 16 
milliards d'euros. 
    "Lorsqu'il sera bien avancé, avant la fin de la 
construction, et que tout le monde aura vu à Flamanville que 
l'EPR est un réacteur exceptionnel, nous pourrions revendre des 
parts à d'autres investisseurs, comme c'était prévu il y a 
quelques années", dit-il. 
     Jean-Bernard Lévy s'inscrit en faux contre les déclarations 
des syndicats, selon lesquelles EDF serait au bord de la 
rupture, assurant que le groupe "est en bonne santé" et reste le 
premier investisseur de France. 
    Il justifie les suppressions de postes annoncées cette 
semaine - entre 2.300 et 4.200 en France sur la période 
2016-2018 et sans licenciement   - par le fait que 
"le marché de l'électricité ne croît pas et la concurrence 
s'accélère." 
    "L'an passé, nous avons perdu 30% de nos parts de marché 
dans les entreprises. Et nous ne leur vendons plus l'électricité 
à des tarifs réglementés mais à des prix de marché nettement 
inférieurs. C'est un changement radical", dit-il. 
    "Nous devons nous adapter à ce nouveau monde", ajoute-t-il. 
"EDF doit être agile et économe pour assumer ses ambitions. Nous 
allons baisser tous nos coûts et cela passe aussi par les 
dépenses de personnels. En 2018, les effectifs seront revenus au 
niveau de 2012."  
 
 (Yann Le Guernigou) 

Distribution de pastilles d'iode (ça va bientôt pété !)

http://www.distribution-iode.com/

Notre livret toujours disponible: Livret autodéfense intellectuelle à l'usage des futurs irradiés



ES RÉUNIONS PUBLIQUES





Afin d’informer le mieux possible les populations riveraines des centrales nucléaires sur la campagne de distribution préventive des comprimés d’iode et sur la culture de radioprotection, des réunions publiques d’information sont organisées autour de chaque centrale nucléaire.

BELLEVILLE : 21/01/2016 – 18h30 – Salle des fêtes.
BLAYAIS : 20/01/2016 – 18h30 – Braud-et-Saint-Louis.
BLAYAIS : 21/01/2016 – 18h30 – Cissac.
BLAYAIS : 23/01/2016 – 09h30 – Saint-Bonnet.
BUGEY : 19/01/2016 – 18h30 – La Balme-les-Grottes (38).
BUGEY : 21/01/2016 – 20h – Centre international de rencontres, Saint-Vulbas.
CATTENOM : À venir.
CHINON : 22/01/2016 – 09h00 –  Amphithéâtre du Lycée Rabelais, Chinon.
CHOOZ : 21/01/2016 – 18h30 – Salle polyvalente – Complexe René Morlet, Chooz
CIVAUX : 20/01/2016 – 18h00 – Salle des fêtes de Civaux.
CRUAS : 19/01/2016 – 18h00 – Salle polyvalente de La Coucourde.
CRUAS : 21/01/2016 – 18h30 – Salle polyvalente de Meysse.
DAMPIERRE : 11/01/2016 – 20h00 – Salle polyvalente 1, route de Châtillon, Dampierre-en-Burly.
DAMPIERRE : 18/01/2016 – 20h00 – Salle des fêtes de Saint-Aignan-le-Jaillard (45600).
FESSENHEIM : 20/01/2016 – 18h30 – Salle des fêtes de Fessenheim.
FLAMANVILLE : 14/01/2016 – 19h00 – Salle des fêtes des Pieux.
GOLFECH : 26/01/2016 – 20h – Lieu à venir.
GRAVELINES : 20/01/2016 – 17h00 – Parc de loisirs Sportica, Gravelines.
NOGENT : 26 et 27/01/2016 – 20h00 – Agora de Nogent-sur-Seine.
PALUEL : 21/01/2016 – 19h30 – Communauté de Communes de la côte d’Albâtre, Cany-Barville
PENLY : 26/01/2016 – 19h00 – Salle communale Jacques Brel, Saint Martin en Campagne.
• SAINT-ALBAN : À venir.
SAINT-LAURENT-DES-EAUX : 26/01/2016 – 20h00 – Salle des fêtes de Saint-Laurent des eaux.
• TRICASTIN : 13/01/2016 – 18h30 – Salle Fontaine, Saint-Paul-Trois-Châteaux.
• TRICASTIN : 03/02/2016 – 18h30 – Salle Georges Brassens, Bollène.

dimanche 24 janvier 2016

Chauffages au sol électriques et champs magnétiques

Début secteur de contenu
Début navigateur
Fin navigateur


Chauffages au sol électriques

Bodenheizung
Les chauffages au sol électriques sont constitués de câbles ou de films chauffants placés dans le sol et recouverts d'une dalle de protection. Le courant engendre de la chaleur en circulant dans les éléments chauffants et, dans certains cas, induit des champs magnétiques de basse fréquence, dont l'intensité varie selon la qualité des câbles chauffants.
Les planchers chauffants électriques qui bénéficient des dernières avancées technologiques ne créent aucun champ magnétique significatif. Dans les câbles de chauffage à fil double (bifilaire, à double conducteur, dipolaire), les champs magnétiques des conducteurs aller et retour situés l'un à côté de l'autre s'annulent réciproquement. En revanche, pour les chauffages au sol équipés de câbles à un seul fil, des champs magnétiques de basse fréquence peuvent survenir lors de la phase de chauffage, les conducteurs aller et retour étant éloignés l'un de l'autre.
En ce qui concerne les champs magnétiques, les chauffages au sol à double fil ne posent pas de problèmes du point de vue sanitaire.
On ignore si les champs magnétiques des chauffages au sol à un seul fil présentent un danger pour la santé. Toutefois, certaines études indiquent que les champs magnétiques de basse fréquence, même de faible intensité, peuvent accroître le risque de leucémie infantile.

Voici quelques recommandations permettant de réduire l'effet des champs magnétiques provoqués par les chauffages comportant des câbles à un seul fil :
  • Chauffer les pièces lorsque personne ne s'y trouve, dans la mesure du possible ;
  • Ne pas poser matelas et sommiers à même le sol, mais utiliser un cadre de lit. L'effet du champ magnétique est réduit grâce à la distance au sol.

Informations détaillées

1. Données techniques

Tension : 230 V / 400 V
Puissance par superficie de sol : maillage de câbles 60 - 300 W/m2, films chauffants 100 - 250 W/m2 [1]
Fréquence : 50 Hz
Des câbles chauffants sont disposés dans le sol sous forme de boucles de chauffage ou de maillages de câbles pour créer un flux de chaleur. Le cœur du câble chauffant est formé le plus souvent d'un cordon flexible (fil de Litz) présentant une résistance ohmique. Lors de la mise sous tension, le cordon, en résistant au passage du courant, transforme l'énergie électrique en énergie thermique. La résistance du cordon est choisie en fonction de ses dimensions et propriétés électriques lui permettant d'atteindre la puissance de chauffage souhaitée sous des tensions de 230 ou 400 volts. Des conducteurs froids sont utilisés pour le retour du courant, pour les connexions non chauffées et les branchements, car leur résistance, plus faible, génère moins de chaleur que les câbles chauffants.
Lorsque le câble chauffant est raccordé au réseau électrique, la tension appliquée crée un champ électrique. En plus de leur gaine isolante, les câbles de chauffage peuvent être entourés d'une tresse de protection, reliée à un disjoncteur. Cette tresse de protection améliore la sécurité électrique en cas d'incident et protège, en outre, des champs électriques.
Lorsque le mécanisme se met à chauffer, le courant circulant crée un champ magnétique autour des conducteurs. L'intensité du champ magnétique dépend du type de câble de chauffage :

  • Dans les câbles de chauffage à deux fils (bifilaires) créant de faibles champs magnétiques, les conducteurs aller et retour sont situés côte à côte et sont traversés par le courant dans des directions opposées. De par cette disposition qui fait qu'ils se trouvent dirigés l'un contre l'autre, les champs magnétiques des deux conducteurs se compensent dans leur majeure partie.
  • Avec les câbles de chauffage à un fil, les conducteurs aller et retour du chauffage au sol se retrouvent parfois éloignés l'un de l'autre. Les champs magnétiques de ces conducteurs ne peuvent alors plus se compenser complètement, si bien que persiste un champ magnétique résiduel.
câble chauffant a double conducteur
Les films chauffants sont composés de deux films polyester collés l'un à l'autre. Un conducteur chauffant s'étend sur la surface, rattaché soit à l'un des deux films, soit à une trame faisant office de support. Ce conducteur consiste en un mélange de suie et/ou de graphite. Les bandes de contact placées en bordure du film sont reliées aux conducteurs aller et retour. En circulant à travers le conducteur de chauffage, le courant crée un champ magnétique de basse fréquence, tandis qu'un rayonnement thermique se produit sur toute la surface du film.
Les chauffages au sol électriques peuvent être utilisés comme chauffage à accumulation ou comme chauffage direct.
  • Avec les chauffages à accumulation, la chaleur est stockée dans le sol. Les câbles chauffants sont placés dans la couche la plus basse d'une chape de 10 cm d'épaisseur environ. En utilisation normale, l'accumulateur chauffe pendant la nuit pour profiter du tarif réduit et restitue passivement pendant la journée, par rayonnement thermique, la chaleur dans la pièce. Les champs magnétiques de basse fréquence apparaissent lorsque l'accumulateur chauffe, donc normalement durant la nuit.
  • Avec le chauffage direct, une chape plus fine sert de réservoir à courte durée d'accumulation, permettant de compenser rapidement les variations de température. Le réservoir à courte durée d'accumulation est utilisé toute la journée. La chaleur est restituée passivement par rayonnement avec un décalage moindre. Les champs magnétiques de basse fréquence se forment pendant la phase de chauffage, donc normalement toute la journée.

2. Expositions aux champs magnétiques de basse fréquence

Sur mandat de l'OFSP, une étude a mesuré les champs magnétiques de différents chauffages au sol électriques dans un cadre de 20 cm de côté, placé à 50 cm du sol (tableau 1). Les chauffages au sol comportant des câbles chauffants bifilaires ne produisent pratiquement aucun champ magnétique (illustration 1A). En revanche, si les câbles de connexion ne sont pas à double fil, il est possible d'observer des champs magnétiques de plus grande intensité à proximité du branchement (illustration 1B). Des champs magnétiques relativement faibles sont également mesurés pour les films de chauffage (illustration 1C). Les chauffages au sol équipés de câbles chauffants à un seul fil produisent les champs magnétiques les plus élevés (illustration 1D). Même si ces champs magnétiques sont 35 fois inférieurs à la valeur limite de 100 µT (pour 50 Hz) [2] recommandée par la CIPRNI (Commission internationale de la protection contre les rayonnements non ionisants), ils sont néanmoins plus élevés que les champs habituellement observés dans les habitations [3].
champ magnétique (μT)
type
type de câble chauffant moyenne
max. min.
chauffage à accumulation un fil
0,95
1,38
0,69
chauffage à accumulation un fil
0,50
0,69
0,08
chauffage à accumulation un fil
0,55
0,92 0,09
chauffage à accumulation un fil
1,16
2,08 0,76
chauffage direct un fil
1,28
2,87 0,10
chauffage direct deux fils
0,07
0,09 0,03
chauffage direct deux fils
(hors branchements)
0,05
0,54* 0,02
chauffage par film films chauffants
0,20
0,35 0,09
Tableau 1 : Champs magnétiques de différents chauffages au sol. Moyenne des points mesurés (cadre de 20 cm de côté, placé à 50 cm du sol), valeur maximale, valeur minimale. *Valeurs à proximité du branchement
Magnetfeld Bodenheizung
Illustration 1 : Champs magnétiques de différents chauffages au sol pendant la phase de chauffage, hauteur de mesure 50 cm

3. Effets sur la santé

Les champs magnétiques de basse fréquence peuvent pénétrer dans le corps et y générer des courants électriques qui, s'ils sont trop forts, peuvent stimuler le système nerveux central. Les valeurs recommandées par la CIPRNI [2] autorisent des champs magnétiques qui ne génèrent pas de courants électriques supérieurs à un cinquantième du seuil de stimulation du système nerveux central.
Dans son évaluation complète des conséquences sanitaires induites par les champs magnétiques basse fréquence, la CIPRNI parvient toutefois à la conclusion qu'une exposition sur le long terme à des champs magnétiques de 50 Hz supérieurs à 0,4 μT peut doubler le risque de leucémie infantile [4]. En se basant sur l'existence de preuves scientifiques, certes peu nombreuses, établissant l'augmentation du risque de leucémie infantile, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé les champs magnétiques basse fréquence comme potentiellement cancérogènes [5]. En suivant les recommandations citées précédemment, il est possible de réduire l'exposition des personnes aux champs magnétiques émanant des chauffages au sol électriques.

4. Législation

Les chauffages au sol électriques sont considérés comme des appareils électriques à basse tension, lesquels sont réglementés en Suisse par l'ordonnance sur les matériels électriques à basse tension [6]. Cette ordonnance précise que les appareils à basse tension ne doivent mettre en danger ni les personnes, ni les choses lorsqu'ils sont exploités et utilisés correctement, ni, si possible, en cas d'usage incorrect prévisible ou de dérèglement prévisible. Elle précise également que les appareils électriques à basse tension ne peuvent être mis sur le marché que s'ils satisfont aux exigences essentielles de la directive européenne sur les matériels électriques à basse tension relatives à la sécurité et à la protection de la santé.
Au moment de la mise sur le marché d'un produit, les fabricants d'appareils électriques à basse tension doivent disposer d'une déclaration de conformité confirmant le respect des exigences essentielles par le produit en question. Les exigences essentielles applicables aux différents produits sont précisées dans des normes techniques. Les exigences relatives aux champs électromagnétiques des appareils électroménagers sont traitées dans la norme SN EN 62233 [7]. Les critères de conformité applicables sont identiques aux valeurs limites recommandées par l'ICNIRP [2]. Les fabricants sont eux-mêmes responsables du respect des critères de conformité par leurs appareils. Il n'existe pas, en Suisse, de contrôle systématique du marché. Le respect des prescriptions est contrôlé sur le marché par les autorités, au moyen de contrôles par pointage.

5. Bibliographie

1. Borstelmann P, Rohne P. Handbuch der elektrischen Raumheizung. Heidelberg: Hüthig, 1993
2. ICNIRP. Guidelines for limiting exposure to time-varying electric, magnetic and electromagnetic fields up to 300 GHz. Health Phys. 75: 494-521. 1998. Voir "Informations supplémentaires"
3. Stratmann M et al. Messung der Belastung der Schweizer Bevölkerung durch 50 Hz Magnetfelder, PSI Bericht Nr. 95-09, 1995, ISSN 1019-0643
4. Ahlbom IC et al. ICNIRP. Review of the epidemiologic literature on EMF and Health. Environ Health Perspect. 2001 Dec;109 Suppl 6:911-33. Voir "Informations supplémentaires"
5. International agency for research on cancer (IARC). Non-Ionizing Radiation, Part 1: Static and Extremely Low-Frequency (ELF) Electric and Magnetic Fields. IARC Press Lyon, 2002. Voir "Informations supplémentaires"
6. RS 734.26 Ordonnance du 9 avril 1997 sur les matériels électriques à basse tension (OMBT). Voir "Informations supplémentaires"
7. SN EN 62233 « Appareils électrodomestiques et analogues – Champs électro-magnétiques – Méthodes d’évaluation et de mesure »

Contact spécialisé: emf@bag.admin.ch
Dernière mise à jour le: 07.07.2008
Fin secteur de contenu

Tous les liens de cette(s) page(s)

  1. http://www.bag.admin.ch/themen/strahlung/00053/00673/05139/index.html?lang=fr#webBodyDiv
  2. http://www.bag.admin.ch/themen/strahlung/00053/00673/05139/index.html?lang=fr#webBodyDiv
  3. http://www.bag.admin.ch/themen/strahlung/00053/00673/05139/index.html?lang=fr#webBodyDiv
  4. http://www.bag.admin.ch/themen/strahlung/00053/00673/05139/index.html?lang=fr#webBodyDiv
  5. http://www.bag.admin.ch/themen/strahlung/00053/00673/05139/index.html?lang=fr#webBodyDiv
  6. http://www.icnirp.de/documents/emfgdl.pdf
  7. http://www.ehponline.org/members/2001/suppl-6/911-933ahlbom/EHP109s6p911PDF.pdf
  8. http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol80/volume80.pdf
  9. http://www.admin.ch/ch/f/rs/7/734.26.fr.pdf
  10. http://www.icnirp.de/
  11. http://www.iarc.fr/
  12. http://www.emf-portal.de/_index.php?l=g
  13. http://www.emf-portal.de/gl_detail.php?l=g&id=5
  14. http://www.emf-portal.de/gl_detail.php?l=g&id=1610
  15. http://www.emf-portal.de/gl_detail.php?l=e&id=1607
  16. http://www.emf-portal.de/gl_detail.php?l=e&id=1606
  17. http://fr.wikipedia.org/wiki/Résistance_(électricité)
  18. http://fr.wikipedia.org/wiki/Fil_de_Litz